profils étapes

Luchon / Superbagnères

mercredi 14 octobre 2015 à 13:11

Etape 1 : Luchon / Superbagnères


Vendredi 20 juillet 2018 – Départ 8h30

C’est de Bagnères-de-Luchon que s’élancera la CAMPILARO – Pyrénées 2018. Les premiers kilomètres de cette quatrième édition se feront en faux-plats descendants, en direction de Cierp-Gaud puis de Fronsac, début de la première section chronométrée. Vous serez-là au pied du Col des Ares.

C’est un premier chrono exigeant de 42km avec un enchaînement de 3 cols, les Ares, le Buret et le Menté. A noter, une exception, la descente du Col des Ares (2nd catégorie) est dans le chrono.

Le Col des Ares (8,4 km à 4%) ne présente pas de difficultés particulières ; il faudra simplement veiller à ne pas s’emballer sur ce premier col et vouloir suivre des groupes qui ne seraient pas de votre niveau. Au sommet (797m - ravito liquide) vous basculez en direction de Cazaunous. La route refaîte pour le Tour 2017 est en excellent état. Elle vous conduira au pied de la Côte de Buret. Une côte de 3nd catégorie, très roulante, de 3,4km à 3,3% de moyenne.

Puis, au km 42,5, bifurcation sur la droite avec un faux-plat montant qui pourrait être usant et qui vous mènera à Henne-Morte puis au Pont de l’Oule, pied du Col de Menté. Le Menté - escaladé à 18 reprises par le Tour de France, la prochaine se sera le 24 juillet 2018 - est d’une longueur de 10,9 km à 6,6% moyenne. Il n’est pas facile. Si les 2 premiers kilomètres sont sans difficulté, ils sont suivis par 2 autres à fort pourcentage. Puis une légère descente et vous êtes alors sous Ger-de-Boutx où là encore on note des passages à 10 et 11%. Le sommet est à 1349m d’altitude, au km 59 de cette étape.

Une pause ravito bien méritée, et vous basculerez vers Saint-Béat, Marignac, Cierp-Gaud et au kilomètre 75 la seconde section chronométrée sera ouverte. Un chrono de 33km en deux parties : un faux-plat montant vers Luchon de 15km puis la montée vers Superbagnères (18km) classée hors catégorie.

Superbagnères, c’est beau ! Là-haut, la vue à 360 degrés permet de découvrir le massif de la Maladeta et le point culminant des Pyrénées, l’Aneto (3404m).
Avec ses 18,2 km à 6,6% de moyenne, cette ultime montée de la journée, peut s’avérer très délicate à passer. Dès le kilomètre 3 et ses passages à plus de 10%, le ton est donné mais les rampes sont irrégulières et le rythme n’est pas facile à trouver. Au kilomètre 8, la route s’élève… puis la pente s’adoucit sur les 9 et 10… ensuite les pourcentages redeviennent importants, du 11éme au 15éme kilomètre on est dans le dur, entre 8 et 9%. Plus haut, alors que la vue de l’hôtel de Superbagnères pourrait laisser penser à une arrivée proche, le dernier kilomètre à plus de 9% vous paraîtra interminable. Il faudra, donc, bien avoir géré sa montée !

Etape Date Départ Arrivée Distance Dénivelé positif
1 20/07 Luchon Superbagnères 108km (+18) 2700m

Cliquer sur le nom du col dans le texte ci-dessus pour voir le profil.

A noter : 2 ravitos "solide et liquide" + 2 "ravito liquide"

Profil de l’étape 1 :