Actualités

Le Port de Balès by Jean-Sébastien Abbal

lundi 19 décembre 2016 à 17:41

Chaque mois, retrouvez la chronique de notre coach, Jean-Sébastien Abbal. Ce mois-ci le Port de Balès. Ce col sera aussi au programme de la 12éme étape du prochain Tour de France.

Le départ de la première étape de la CAMPILARO Pyrénées 2017 sera donné cette année de Saint-Lary-Soulan.

En quittant Saint-Lary, vous aurez 48 km de plat avec des faux-plats descendants dans la vallée d’Aure et le piémont pyrénéen pour vous mettre en jambes. C’est donc à vive allure que vous rejoindrez le premier secteur chronométré. Totalement différent, d’une longueur de 29 km, il ne vous offrira lui aucun répit !

Sur la première partie de ce secteur, de Saint Bertrand de Comminges jusqu’à Mauléon-Barousse, il s’agira de rester à l’abri dans les roues, ça risque de rouler fort, tout en veillant à s’alimenter et s’hydrater suffisamment.

Développements conseillés :

  • Coursiers : 39x16 ou 39x17
  • Cyclosportifs : 34x17 ou 34x19

La traversée de Mauléon-Barousse annonce le début de l’ascension du Port de Balès, soit 19km à 6,2% de moyenne. Certains auront tendance à se sentir forts, très forts... En effet, les 7,5 premiers kilomètres ne dépassent pas les 5 % de pente mais il faudra être plutôt dans la gestion de l’effort pour rester frais sur les pourcentages les plus raides du col.

Il ne faut pas oublier que sur une telle ascension, même les meilleurs d’entre vous partiront pour plus d’une heure d’effort (sur le TDF 2012, Wiggins, Rolland, Nibali, Froome ont mis un peu moins de 50 mn).

Après ces premiers kilomètres, au niveau des Granges de Crouhens, vous traverserez un petit pont et tournerez à gauche, c’est la partie DURE du col… C’est parti pour 11,5 km à plus de 8 % de moyenne. Mais cette moyenne ne reste qu’indicative car vous allez affronter des changements de pentes abruptes allant de 4 à 15 %, il va falloir jouer du dérailleur.

Développements conseillés :

  • Coursiers : 39x25 (en pensant à rester souple)
  • Cyclosportifs : 34x27 ou 34x28

Vous ne devrez pas taper dans la pente mais bien garder votre cadence de pédalage optimale, il est recommandé en montée de conserver une cadence de pédalage entre 75 et 85 rpm (rotation par minute).

Pour ceux qui vont jouer les premiers rôles, l’ascension s’effectuera entre 85% et 96% de la Fréquence Cardiaque max (FC max) ; pour les autres, je préconise de ne pas griller trop de cartouches pour la suite et de rester plutôt entre 75% à 92% de la FC max.

Sur cette dernière partie du col, vous serez donc en prise permanente avec la route, alternant des passages couverts en forêt et des passages découverts. Soyez prévoyants quant au coup chaud (surchauffe), car en cas de beau temps, la route étant contre la roche, sans vent, la température monte très vite, un autre piège à éviter.

Au sommet (1755m), vous aurez alors franchi la première difficulté du jour ! Vous serez au kilomètre 77.

Je vous donne rendez-vous le mois prochain pour la présentation du final de cette 1ère étape de la Campilaro Pyrénées 2017, avec la seconde section chronométrée, la montée de l’Hospice de France.