profils étapes


Du dimanche 23 juillet au mardi 25 juillet, l’édition 2017 de La Campilaro Pyrénées propose 4 étapes, pour une distance totale de 350 kilomètres (avant homologation). Un tracé à parcourir à allure libre où seules les montées seront chronométrées.

Pour des raisons pratiques, le choix a été fait de mettre en place un parcours formant une boucle à partir de Saint-Lary Soulan, ce qui facilitera votre venue sur La Campilaro – Pyrénées et le retour chez vous.

Les particularités de cette troisième édition :

  • 1 étape sprint
  • 3 étapes de haute montagne.
  • 3 villes étapes : Saint-Lary Soulan, Luchon, Vielha (Espagne)
  • Et les Pyrénées comme colonne vertébrale avec notamment : le Port de Balès (1755 m), L’Hospice-de-France (1385 m), Superbagnères (1800 m), le Col du Portillon (1296 m) monté dans les 2 sens, le Port de la Bonaigua (2072 m), le Col de Peyresourde (1569 m) et le Col d’Azet (1580 m).

Tous ces cols seront présentés dans les étapes.

Pour découvrir chaque étape "cliquer" sur les onglets du haut.


Etape 1 : Saint-Lary Soulan / Hospice-de-France


Dimanche 23 juillet – Départ 8h30

C’est de Saint-Lary Soulan que s’élancera la Campilaro – Pyrénées 2017. Les premiers kilomètres de cette troisième édition se feront en faux-plats descendants, par la Vallée d’Aure en direction d’Arreau, puis Sarrancolin. A Hèches, vous prendrez sur la droite la direction de Saint-Bertrand-de-Comminges, célèbre cité médiévale et début de la première section chronométrée.

C’est un premier chrono exigeant de 29km qui vous attend au cœur de la Barousse. Les 10 premiers kilomètres plutôt roulants vous permettront d’accéder au Village de Mauléon-Barousse, début de la montée vers le Port de Balés (19,2 km à 6,2 %), devenu depuis quelques années un col important du Tour de France. Parce que la route est longtemps restée une piste forestière, ce col est très irrégulier et les 9 derniers kilomètres offriront peu de répit et les pourcentages les plus élevés dépasseront les 11%.

En haut du Port de Balés, une pause au RAVITO, puis vous basculerez dans la vallée d’Oueil pour relier Luchon et accéder à la seconde section chronométrée, la montée vers l’Hospice-de-France.

Une superbe route de montagne de 11.60 km à 6.47% et… plus vous progresserez, plus la route se dressera devant vous ; les trois derniers kilomètres à plus de 11% et des passages à 13%, sauvage !

Là-haut, au terminus de la route, au pied du Port de Venasque, lieu historique de passage entre la France et l’Espagne, vous bouclerez votre première étape.
Il vous appartiendra ensuite de vous couvrir chaudement - l’organisation vous aura monté vos affaires (coupe-vent, manches...) - pour redescendre prendre le repas à Luchon.

Etape Date Départ Arrivée Distance Dénivelé positif
1 23/07 Saint-Lary Soulan Hospice-de-France 109km (+11) 2500m

Cliquer sur le nom du col dans le texte ci-dessus pour voir le profil.

A noter : 2 ravitos "solide et liquide" + "1 ravito liquide"

Profil de l’étape 1 :


Etape 2 : Luchon / Superbagnères


Lundi 24 juillet – Départ 8h15

Il n’était pas concevable de venir sur Luchon sans inscrire au programme la montée de Superbagnères. On est là sur une montée prestigieuse, Federico Bahamontes, Bernard Hinault, Greg Lemond, Robert Millar se sont imposés à Superbagnères.

A noter les chronos de Federico Bahamontes en 1962 (47,23 mn pour 18,250 km) et Bernard Hinault en 1979 (53,59 mn pour 23,870 km). Avis aux amateurs !

Là-haut, avec une vue époustouflante, à 360 degrés sur les Pyrénées, vous découvrirez le massif de la Maladeta et le point culminant des Pyrénées, l’Aneto (3404m).

Avec ses 18,2 km à 6,6% de moyenne, cette étape sprint, chronométrée de bout-en-bout, peut s’avérer délicate à passer. Dès les kilomètres 3 et ses passages à plus de 10%, le ton est donné mais les rampes sont irrégulières et le rythme n’est pas facile à trouver. Après le passage du Ravito au kilomètre 9, les pourcentages redeviennent importants ; du 11éme au 15éme kilomètre, on est dans le dur, entre 8 et 9%. Plus haut, alors que la vue de l’hôtel de Superbagnères pourrait laisser penser à une arrivée proche, le dernier kilomètre à plus de 9% vous paraîtra interminable. Il faudra donc bien avoir géré sa montée !

Etape Date Départ Arrivée Distance Dénivelé positif
2 24/07 Luchon Superbagnères 18,2km (+19) 1180m

Cliquer sur le nom du col dans le texte ci-dessus pour voir le profil.

A noter : 1 ravito "solide et liquide" + 1 "ravito liquide"

Profil de l’étape :


Etape3 : Luchon / Port de la Bonaigua


Lundi 24 juillet – Départ 12h45

En introduisant deux étapes dans la même journée, la gestion de la journée sera importante. A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous négocions avec les hôtels où vous logerez la possibilité d’aller vous doucher en fin de matinée et mettre une seconde tenue. Ensuite le catering CAMPILARO vous sera ouvert de 11h à 12h30 pour prendre votre repas.

C’est donc à un horaire inhabituel - 12h45 - que vous prendrez le départ de cette troisième étape vers l’Espagne et le Val d’Aran. Une mise en jambe avec le Col du Portillon (10.20 km à 6.5% de moyenne) où il faudra trouver son rythme (attention au km 4,8 avec 300 m à 14% !) et remettre la machine en route. Au sommet (1296 m), c’est une belle descente de 8,5 km, très roulante, qui vous amènera à Bossost, début du Chrono.

Au programme de cette troisième étape, une longue section chronométrée de 38,5 km pour découvrir le Val d’Aran et passer de 727 m d’altitude à 2072 m avec deux parties distinctes : un faux-plat montant de 15,5 km pour rejoindre Vielha puis au-delà, la longue et régulière montée du Port de la Bonaigua (23 km à 4,8%). En passant au niveau de la station de Baqueirat-Beret, visible depuis de longs kilomètres, et que l’on aurait pu imaginer être l’arrivée, il vous restera encore plus de 10 km, à découvert… Attention à la chaleur si la méteo est avec nous !

Au sommet, il vous appartiendra de vous couvrir si besoin avec vos effets personnels montés par l’organisation avant de redescendre à Vielha pour les massages, le briefing et le dîner.

Etape Date Départ Arrivée Distance Dénivelé positif
3 24/07 Luchon Port de la Bonaigua 56,5 km (+23) 2100m

Cliquer sur le nom du col dans le texte ci-dessus pour voir le profil.

A noter : 1 ravito "solide et liquide" et 2 ravitos "liquide"

Profil de l’étape :


Etape 4 : Vielha - Val d’Aran / Saint-Lary Soulan - Col d’Azet


Mardi 25 juillet – Départ 8h30

Après une nuit en Espagne, vous quitterez Vielha pour rejoindre le Col d’Azet, le terme de la CAMPILARO 2017.

Au programme, une trilogie pyrénéenne des plus classiques avec trois cols parmi les plus passés par le TDF et la Vuelta : Portillon, Peyresourde et Azet.

De Vielha, 15 kilomètres en faux-plats descendant, une route très très roulante pour rejoindre Bossost. En arrivant sur Bossost, vous prendrez à gauche, direction la France par le Col du Portillon. Une jolie montée de 8.60 km à 6.78% avec tout au long du tracé des stèles des « espagnols » vainqueur du TDF : Bahamontes, Ocana, Delgado, Indurain, Pereiro, Contador. Au sommet, c’est la frontière et vous basculerez sur Luchon.

Un petit tour ensuite dans le luchonais pour aller chercher le village d’Antignac, début de la première section chronométrée d’une longueur de 18,3 km. Une première partie plate (3,3 km) avant d’attaquer le Col de Peyresourde (15 km à 6,1%). Une belle montée plutôt régulière avec 2 points durs au km 8 et 11,5 et un paysage qui s’ouvre après le passage à Garin pour terminer sur cinq très beaux lacets, une vraie carte postale !
Au sommet (1569 m) vous basculez dans les Hautes-Pyrénées et vous pourrez apercevoir le sommet du col d’Azet. Mais avant, il faudra filer vers Arreau. 20 kilomètres de descente pour rejoindre le village de Cadéac et la seconde section de la journée au km 75. Là, vous aborderez la dernière section chronométrée, 21 kms jusqu’au sommet du Col d’Azet, en empruntant la vallée d’Aure jusqu’à Saint-Lary Soulan puis le col proprement dit. Un peu plus de 11 kms à 7% de moyenne avec des passages à plus de 10% au village d’Azet et aux kms 7 et 10.

Au sommet, ce sera l’arrivée de l’étape et de La CAMPILARO Pyrénées 2017.

Après une pause Ravito, vous rejoindrez Saint-Lary Soulan pour le déjeuner, les massages… et la remise des récompenses.

Etape Date Départ Arrivée Distance Dénivelé positif
4 25/07 Vielhe Col d’Azet 96km (+11) 2500m

Cliquer sur le nom du col dans le texte ci-dessus pour voir le profil.

A noter : 2 ravitos "solide et liquide" + 2 ravitos "liquide"

Profil de l’étape 4 :